Fédération Rhône-Alpes de Protection de la Nature

 

Recommander Imprimer

Phytolex, sed lex*

La loi sur l'eau doit s'appliquer à tous, même à la société Phytolex.
Cela fait plus de dix ans que la FRAPNA Ain se bat contre un projet de centre de remise en forme qui souhaite s'implanter dans une zone humide, au bord de la Valserine, à Lélex.

Nous avons longtemps privilégié le dialogue et rencontré le porteur de projet à plusieurs reprises pour que le bâtiment soit déplacé vers un secteur non humide, ou qu'au minimum la zone humide détruite soit correctement compensée. Las, Phytolex a tenté un premier passage en force en 2010 en remblayant plus d'un hectare de zone humide sans autorisation. Les travaux ont depuis été stoppés et la FRAPNA a porté plainte.
En 2015 la FRAPNA découvre sur le site Internet de la préfecture une déclaration loi sur l'eau accordée à Phytolex pour détruire 6 369 m2 de zone humide. Une telle précision de calcul ne trompe pas la FRAPNA: la zone humide appartenant à Phytolex mesure 5,5 ha et le centre de remise en forme ainsi que ses voies d'accès et parkings s'étaleront sur plus de deux hectares. La FRAPNA Ain a donc engagé un recours contentieux au tribunal administratif contre la déclaration loi sur l'eau et a demandé la suspension immédiate de son exécution afin que Phytolex ne continue pas les opérations de destruction de zone humide engagées en 2010. L'audience aura lieu le 8 juillet.

 

*dura lex, sed lex "Dure est la loi, mais c'est la loi".

Agenda

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
3
4
5
7
9
11
12
13
14
16
17
18
19
20
21
23
24
25
26
27
28

FRAPNA Ain FRAPNA Haute-Savoie FRAPNA Savoie FRAPNA Isère FRAPNA Drôme FRAPNA Ardèche FRAPNA Loire FRAPNA Rhône FRAPNA Région

   Suivre sur Facebook