Imprimer

Justice: Jugement exemplaire contre un braconnier

 

becasse_Jari_Peltomäki.jpgLe Tribunal de Police de Belley a condamné le 14 septembre un chasseur peu scrupuleux qui chassait la bécasse "à la passée".

Ce mode de chasse prohibé consiste à attendre la bécasse à l'aube au moment ou celle-ci quitte la clairière où elle se nourrit la nuit pour retourner se reposer dans les bois, ou au crépuscule lorsqu'elle regagne la clairière où elle se recherche vers et mollusques. Son comportement prévisible rend donc la bécasse particulièrement vulnérable à ces deux moments de la journée, c'est la raison pour laquelle il est interdit de la chasser à la passée. Monsieur R., qui a pourtant reconnu lors de l'audience qu'il connaissait cette réglementation, avait été interpelé par des agents de l'Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage à l'aube du 18 novembre 2015 à Cheignieu-la-Balme. Le tribunal l'a condamné à 500 € d'amende, trois mois de suspension de permis de chasse, ainsi qu'à la confiscation de son fusil. Il a également été condamné à payer 1'000 € à la FRAPNA Ain.

 

crédit photo: Jari Peltomäki